Opération de secours
Gouffre Romy (Pyrénées Atlantiques - 64)

Communiqué officiel du Spéléo Secours Français

Dimanche 27 décembre 2009 - 19h30

Après un débriefing avec les autorités et une interview avec les médias les 3 spéléologues ont pu rejoindre leur hébergement où ils vont pouvoir se reposer avant de rejoindre leurs familles demain.

Ils ont confirmé avoir profité de la baisse du niveau de l’eau dès qu’une dizaine de centimètres ont été libres sous la voûte, à l’exception d’un court passage qu’ils ont franchi en apnée. Ils ont retrouvé les plongeurs du Spéléo Secours Français de l’équipe de tête de sauvetage à environ 1 heure du fond, ce qui fut bien sûr un grand moment d’émotions réciproques.

A 18 heures ce soir les dernières équipes terminaient le déséquipement de la cavité. Le retour des plongeurs et des artificiers vers leurs départements d’origine est en cours.

Dimanche 27 décembre 2009 - 12h30

Les 3 spéléologues sont ressortis du Gouffre de Romy et viennent d'arriver au poste de commandement. Ils sont fatigués mais en bonne santé.

Samedi 26 décembre 2009 - 21h30

L’information est parvenue au poste de commandement à 20h 30 que les équipes de sauveteurs du Spéléo Secours Français avaient établi le contact avec les trois spéléologues bloqués depuis mercredi.

Ils ont été assistés pour rejoindre le bivouac de – 450m où ils sont en train de reprendre des forces avant d’entamer la remontée vers la surface à partir de 4 heures du matin. Leur sortie est prévue dimanche en milieu de matinée.

Les équipes de sauvetage dont la présence n’est plus indispensable ressortent progressivement.

Samedi 26 décembre 2009 - 18h00

Les équipes engagées sous terre aujourd’hui ont signalé leur passage à la cote –250m vers 14h30.

36 sauveteurs sont actuellement présents sur le site dont 25 sauveteurs du Spéléo Secours Français, 5 gendarmes et 4 CRS. 18 sont engagés sous terre, 3 assurent les transmissions avec la cavité par les téléphones par le sol (TPS), 9 effectuent des missions de gestion et coordination de l'opération, 1 est en repos et 5 sont disponibles pour les missions complémentaires à assurer dès la remontée des informations du fond.

Des renforts Spéléo Secours Français en provenance de la Gironde, des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne sont en cours d’acheminement.

Samedi 26 décembre 2009 - 13h00

Les 4 plongeurs du Spéléo Secours Français ont entamé l’approche vers la cavité à 11h20. La première équipe dans laquelle se trouvent 2 plongeurs est entrée dans la cavité à 12h30, suivie un peu plus tard par la seconde équipe.

L’ensemble des sauveteurs progresse actuellement vers le fond de la cavité.

Les plongeurs du Spéléo Secours Français participant à cette opération possèdent des compétences très pointues leur permettant d’effectuer une plongée dans des conditions difficiles après une progression dans une cavité profonde et complexe nécessitant une parfaite maîtrise des techniques de spéléologie.

Samedi 26 décembre 2009 - 07h00

L’équipe de sauvetage, parvenue au niveau de la zone ennoyée en milieu de journée, n’a pas pu entreprendre les travaux d’élargissement envisagés, en raison du niveau important de l’eau, pour rejoindre les spéléologues bloqués. Aucun contact supplémentaire n’a pu être établi avec les trois personnes qui sont vraisemblablement réfugiées dans une partie haute.

La préparation et l’acheminement d’équipes spécialisées du Spéléo Secours Français en désobstruction et en plongée se sont poursuivies. Les plongeurs en provenance de L’Ariège, de la Lozère, du Gard et de la Savoie sont arrivés sur site dans la nuit du 25 au 26. Les équipes de sauvetage vont de nouveaux s’engager sous terre ce matin pour rejoindre le fond qu’elles atteindront en fin d’après midi après 10 à 12 heures de progression technique. Les plongeurs tenteront alors de franchir le passage pour apporter des vivres, de l’éclairage et réchauffer les trois spéléologues bloqués. Les différentes possibilités d’évacuation seront examinées en fonction de l’état de santé des secourus et des conditions rencontrées dans la cavité.

Le retour d’une période froide jusqu’à dimanche soir devrait permettre de profiter d’une baisse du niveau d’eau dont l’amorce a pu être constatée dans la soirée au niveau du bivouac de –450 mètres.

Vendredi 25 décembre 2009 - 12h00

Ce matin à 11h un contact a pu être établi avec la première équipe de sauvetage parvenue au bivouac situé à – 450m de profondeur. La liaison par le téléphone par le sol (TPS), assez mauvaise, a néanmoins permis d’avoir la confirmation que les deux spéléologues restés au bivouac allaient rejoindre la surface accompagnés par deux sauveteurs. Le reste de l’équipe de sauvetage poursuit vers les trois personnes bloquées, qu’ils devraient rejoindre en milieu de journée.

Les équipes en surface travaillent à l’amélioration de la liaison par le téléphone par le sol afin de faciliter les échanges entre le poste de commandement et les équipes engagées sous terre par le Spéléo Secours Français.

Jeudi 24 décembre 2009 - 20h00

Une alerte a été reçue en début d’après midi pour trois spéléologues bloqués à – 650 mètres dans le gouffre ROMY dans les Pyrénées Atlantiques.

Les premières équipes de sauveteurs du Spéléo Secours Français, chargées de les rejoindre et de mettre en oeuvre une liaison avec la surface, devraient établir le contact en fin de nuit après une dizaine d’heures de progression depuis l’entrée de la cavité. L’accès au gouffre nécessite une heure trente de marche d’approche rendue difficile par la présence de neige sur le massif calcaire. Une vingtaine de sauveteurs sont actuellement mobilisés sur l’opération.

Le Spéléo Secours Français


Le spéléo Secours Français (SSF) est une commission technique de la Fédération Française de Spéléologie (FFS).

Il a en charge la mise au point des techniques de sauvetages spécifiques au milieu souterrain et la formation des spéléologues à ces techniques. Entièrement bénévole, cette structure permet de disposer à moindre coût de plus de 3000 sauveteurs hautement qualifiés sur l'ensemble du territoire.

Conventionné depuis 1977 avec le Ministère de l'Intérieur, le SSF assure la direction des opérations souterraines par l'intermédiaire des Conseillers Techniques Départementaux en Spéléologie (CTDS) nommés par les Préfets dans chaque département.

Le SSF a obtenu en 2006 l'agrément de Sécurité Civile au niveau national et international.
Ce sont près de 40 000 heures de formation par an qui sont consacrées aux entraînements de sauvetages souterrains.

Contexte d'intervention


Le SSF intervient en étroite collaboration avec les différents services publics chargés des opérations de secours. Sous l'autorité du Préfet, et en application des plans de secours spécialisés, il organise la partie souterraine du sauvetage.

Les accidents en spéléo


Bien que parfois spectaculaires, les opérations de secours en spéléo sont peu nombreuses au regard du nombre de sorties pratiquées. Ce sont en effet plus de 30000 pratiquants dont 16000 fédérés qui visitent et explorent régulièrement notre sous-sol. Moins de 30 interventions (dont la plupart sont peu importantes) ont lieu chaque année.

La spéléologie en quelques chiffres

  • 30 000 pratiquants dont 16 000 licenciés FFS.
  • 10 000 journées stagiaires avec des stages allant de la découverte aux formations de cadres moniteurs et instructeurs et en passant par des stages scientifiques et topographiques.
  • Plus de 30 kms de patrimoine souterrain découvert en France tous les ans.

Copyright SSF

Copyright © 2008 - Spéléo Secours Français - Tous droits réservés
En cas d'accident spéléo composer le 0800 121 123 (N° vert - appel gratuit)

Vous êtes ici : Accueil Les Secours Les secours effectués 2009-12-24 - Gouffre Romy (Pyrénées Atlantique - 64)