2001-05-17 - Bief-Paroux (Doubs - 25)

OPERATION DE SECOURS
Grotte du Bief-Paroux - Goumois - Doubs (25)


Communiqué officiel
du Spéléo Secours Français

Dimanche 20 mai 2001
Situation à 10 H 15

Il n'y a plus de sauveteurs spéléologues engagés sous terre.
Tout le matériel a été ressorti.

Informations de Denis Millet, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Dimanche 20 mai 2001
Situation à 00 H 15

Plus de spéléologue sous terre pour cette nuit.

Les 6 pompes, encore dans le siphon 1, restent en place et en fonctionnement pour cette nuit.

Reprise de l'évacuation du matériel ce matin à 7 H 00.

30 spéléologues encore sur place à 00 H 15.

Seuls 20 restent pour effectuer la fin du déséquipement du matériel.

Le ciel est clair.

Informations de Denis Millet, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 22 H 35

Les 8 secourus suisses viennent de partir des lieux du sauvetage.

Quelques sauveteurs spéléologues sont encore sous terre pour l'évacuation des pompes, à 20 mètres de la sortie de la cavité.

Il faut pomper l'eau pendant environ 4 heures pour pouvoir dégager toutes les pompes encore immergées.

Tout le reste du matériel qui se trouvait dans la salle et dans la galerie supérieure a été évacué.

Informations de Denis Millet, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 20 H 20

Les 8 secourus viennent de sortir.

Les 8 secourus suisses sont sortis à 20 H 20, la tête hors de l'eau.

De nombreux sauveteurs spéléologues sont encore sous terre pour l'évacuation du matériel engagé pour le sauvetage.

Informations de Denis Millet, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 20 H 10

L'évacuation des 8 secourus vient de commencer.

La baisse du niveau de l'eau au pompage du siphon 4, qui avait commencé très lentement, s'est accélerée.

L'équipe d'évacuation est en contact avec les 8 secourus suisses.

Informations de Denis Millet, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 18 H 45

Les travaux de désobstruction (ne serait-ce qu'à la barre à mine) ont permis de faire baisser de 50 cm le niveau de l'eau dans les zones semi-noyées de l'entrée.

La capacité de pompage a augmenté compte-tenu de l'arrivée de 2 pompes de grosse capacité.

La rotation des effectifs de sauveteurs spéléologues permet de ne pas retenir sur place un effectif supérieur à 96 personnes.

Informations de Eric David et Jacques Gudefin , Conseillers Techniques Nationaux du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 16 H 30

Une étude a été faite avec un hydrogéologue sur tout ce qui ce rapporte à la cavité (bassin d'alimentation, débit du trou, etc.).

Il en résulte que l'énorme montée d'eau d'hier, n'était pas le résultat des précipitations de la nuit, mais de celles de la journée précédente.

Le temps de passage de l'eau dans la cavité est estimé à un minimum de 12 H. En théorie l'orage d'hier n'est pas encore passé dans la cavité.

Actuellement les sauveteurs spéléologues sur place sont tributaires du temps.

La météo annonce un relatif beau temps mais n'exclut pas un orage ce soir.

Le niveau de l'eau ne baisse toujours pas. Quelques centimètres ont pu être gagnés grâce au pompage et à la désobstruction.

D'après le plongeur qui a fait la première jonction avec les secourus suisses, il faudrait que le niveau de l'eau baisse d'un mètre pour que la longueur du siphon passe de 30 mètres à 6 mètres, comme précédemment.

Stratégie de pompage :

Auparavant 2 pompes tournaient dans le siphon 4 (celui communique avec les rescapés) et déversaient dehors par l'entrée supérieure. Maintenant elles se déversent dans le siphon 3 (entrée normale de la cavité) pour diminuer le dénivelé et augmenter la capacité de pompage. Le débit actuel est d'environ 1380 m3/h.

Relève des 2 plongeurs restés près des secourus.

En ce moment du matériel est en cours d'acheminement vers les secourus pour réaliser un point chaud plus confortable.

Apport de nourriture.
Apport de carbure pour l'éclairage et le chauffage.
Amélioration du système de communication avec les secourus.

L' imposant matériel électrique installé sur place rend difficile l'utilisation du téléphone monofilaire (le retour s'effectuant par le sol) et impossible l'utilisation du TPS dans la cavité.

Dans tout les cas les secourus ne ressortiront pas aujourd'hui. Un espoir reste pour cette nuit.

Les relations avec les autorités sont bonnes. Il y a une très bonne relation Franco-Suisse aussi bien spéléologique que pour l'hébergement.

Effectif sauveteurs spéléologues à 16 H 30

129 sauveteurs spéléologues inscrit sur le planning dont :

  • Gestion : 16 SSF + 2 SSS.
  • En mission : 37 SSF + 9 SSS.
  • Disponibles : 16 SSF + 3 SSS.
  • Repos : 12 SSF + 1 SSS.
  • 33 qui viennent de rentrer chez eux (26 SSF et 7 SSS).

Informations de Denis Millet, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 15 H 50

Précision concernant les 8 rescapés :

Il ne s'agit pas de spéléologues, compte tenu que 7 d'entre eux, entraient pour la première fois dans une grotte. L'encadrement semble ne pas être spécialisé dans cette activité.

Les spéléologues sont ceux qui réalisent le sauvetage.

Informations de Pirre-Henry Fontepis-Loste, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.

Un autre point sur la situation sera fait dès que j'aurai plus d'informations.

Stéphane NORE, Chargé de mission du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 11 H 40

Malgré une baisse significative, le niveau de l'eau est toujours très haut.

Un plongeur vient d'effectuer un aller-retour jusqu'à l'endroit où se trouvent les secourus. Ils vont bien, ont un bon moral et comprennent la situation d'attente.

Le plongeur nous a informés qu'avec la crue de vendredi après-midi, la longueur du siphon, permettant d'entrer en contact avec les 8 secourus, est passée de 6 mètres à 30 mètres. Le niveau de l'eau est supérieur de 90 cm.

Actuellement des ateliers de désobstruction à l'explosif sont en cours, aux seuils et aux voûtes des siphons. Un premier résultat a permis de faire baisser le niveau des vasques d'eau de 7 cm.

Des repères pour voir l'évolution du niveau de l'eau ont été installés.

Nous avons bon espoir de pouvoir faire baisser le niveau de l'eau pour franchir le siphon en voûte mouillante.

Les pompes sont remises en marche.

Le temps est beau.

Informations de Ruben Gomez et Eric David, Conseillers Techniques Nationaux du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 08 H 30

Baisse significative du niveau de l'eau.

Engagement de deux plongeurs pour relever ceux restés au point chaud cette nuit. Ils acheminement de la nourriture pour les 8 secourus.

Il faudra encore attendre une baisse de 80 cm du siphon 2, de 6m de long, (seul véritable obstacle) pour envisager une évacuation par ce qui sera devenu une voûte mouillante.

Les autorités ont maintenant le soucis des finances et sont légitimement attentives aux effectifs.

Effectif sauveteurs spéléologues à 01 H 30

127 sauveteurs spéléologues inscrit sur le planning dont :

    • 21 Spéléo Secours Suisse.
    • 8 PGHM + 1 gendarme Doubs.
    • 97 Spéléo Secours Français (dont 72 sur le site, les autres en retour de mission).
Effectif sauveteurs spéléologues à 08 H 00
    • 12 sous terre.
    • 12 en gestion.
    • 36 disponibles.
    • 26 au repos.

soit un total de 86 sauveteurs du Spéléo Secours Français.

Informations de Jacques Gudefin, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.


Samedi 19 mai 2001
Situation à 00 H 30

Le pompage est relancé aux 2 siphons.

Débit des pompes : 500 m3/h.

Informations de Damien Grandcolas, Conseiller Technique Départemental du Spéléo Secours Français.


Vendredi 18 mai 2001
Situation à 19 H 00

Deux plongeurs sont toujours aux côtés des 8 spéléologues suisses au point chaud.

L'eau ne monte plus.

Le matériel de pompage (pompes de capacité de 200 m3/h, armoires électriques, etc) est sous l'eau. Le niveau est encore très haut.

Le pompage du S1 est donc interrompu et reprendra avec une capacité de 800m3/h dès que cela sera possible.

Informations de Jacques Gudefin, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.


Vendredi 18 mai 2001
Situation à 14 H 10

Deux plongeurs sont aux côtés des 8 spéléologues suisses. Ils sont au sec, un point chaud permettant de se réchauffer, de se reposer et de s'alimenter a été installé.

Une nouvelle vague de crue (plus importante que la veille) résultant des pluies de cette nuit, ralentit le bon déroulement de l'opération. La montée du niveau de l'eau a noyé les pompes et occasionné une baisse temporaire du débit de pompage. Celui-ci est passé d'environ 2000 m3/h à 500 m3/h.

Un autre atelier de pompage s'effectue actuellement à partir de la 2ème entrée, au plus près des victimes.

Une évacuation partagée est programmée entre SSF / SSS.

Informations de Jacques Gudefin, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.


Vendredi 18 mai 2001
Situation à 10 H 30

Les 8 spéléologues retrouvés vivant

A 10 H 30 contact avec les 8 spéléos qui sont retrouvés vivant, après une plongée d'un siphon de 6 mètres.

Développement estimé depuis l'entrée : 90 mètres.

Une 2ème plongée est en cours avec un médecin.

Le vidage du siphon est envisagé.

Une évacuation partagée est programmée entre SSF / SSS.

Les pluies sont arrêtées, mais la pointe de crue n'est peut-être pas passée.

Informations de Jacques Gudefin, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.


Vendredi 18 mai 2001
Situation à 08 H 30

Jonction entre la grotte supérieure et la résurgence, ce qui donne un accès au réseau à 80 m au-delà de l'entrée.

Une autre voûte mouillante est à franchir.

Le débit obtenu grâce aux pompes est augmenté et passe de 1500m3 à 1800m3.

Stratégie en 3 points :

  • Pompage.
  • Poursuite de la progression en réseau supérieur.
  • Progression en plongée dans le réseau inférieur.

Informations de Jacques Gudefin, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.


Vendredi 18 mai 2001
Situation à 08 H 00

Le pompage est efficace avec un débit de 1000 m3/h et a permis le désamorçage du 3ème siphon qui n'aurait pas pu être franchi en plongée du fait de sa sortie étroite.

Les sauveteurs n'ont pas trouvé les personnes disparues dans la salle qui fait suite. La galerie se prolonge en siphon et va être plongée.

On progresse lentement dans la cavité supérieure dont on espère une jonction avec la première. Un élargissement des passages étroits est en cours.

Effectifs sauveteurs-spéléo sur place. (hors corps de l'état).

    • 12 plongeurs.
    • 9 gestionnaires.
    • 10 aux pompes.
    • 12 sous terre en désobstruction.
    • 34 sauveteurs qui vont être engagés.

Soit un total d'environ 90 sauveteurs spéléos.

Départements extérieurs engagés : le Rhin, le Jura, la Cote d'Or.

Une assez forte participation des Suisses (préalerte et alerte) fait de ce sauvetage un des premiers gros secours Franco-Suisse.

Il pleut depuis 3 heures du matin ce qui devrait ralentir la décrue annoncée (beau temps prévu pour cette fin de semaine).

Informations de Jacques Gudefin, Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.

Un autre point sur la situation sera fait dès que j'aurai plus d'informations.

Stéphane NORE - Chargé de mission du Spéléo Secours Français.


Jeudi 17 mai 2001
Situation à 15 H 50

L'opération continue.
Des spéléologues des départements limitrophes ont été mis en pré-alerte, notamment le Jura et la Haute-Saône, pour une éventuelle intervention en surface dans la soirée.

Une équipe de 12 plongeurs de Côte-d'Or est sur site.

Il pleut toujours.
Le CODIS 25 est à la recherche de pompes.

Fin provisoire.

Un autre point sur la situation sera fait dès que j'aurai plus d'informations.

Stéphane NORE - Chargé de mission du Spéléo Secours Français.


Jeudi 17 mai 2001
Situation à 05 H 50

Bonjour à tous,

Un petit point à 5H 50 ce matin 17 mai.

Appel à 01 H 45 de Didier PASIAN CTD du Doubs à Eric DAVID - CTN SSF :

Le SSF 25 s'engage sur une opération de secours au "BIEF PAROUX", cavité s'ouvrant à la frontière suisse sur la commune de "GOUMOIS".

8 personnes bloquées par une crue (jeunes spéléos suisses d'origine de Bâle).

Violents orages dans la soirée - D'après les infos en possession de Didier, la cavité peut se noyer complètement.

Recensement des moyens de pompage : les Suisses proposent des moyens à hauteur de 420 M3/Heure.

Le plan de secours est déclenché par le Directeur de Cabinet du Préfet.

Le SSS (Remy Wenger) est alerté, ils sont dispo via la REGA.

Depuis 5H00 que je suis levé, FRANCE INFO boucle toutes les 7 min sur le sujet en annonçant 8 spéléos suisses bloqués par l'eau dans une grotte de GOUMOIS - Plan de secours déclenché avec 70 sauveteurs dont des pompiers, gendarmes et même des plongeurs (je cite) mais il n'est pas fait état du SSF.

Fin provisoire

Eric DAVID  - Conseiller Technique National du Spéléo Secours Français.


Plan du Bief Paroux

 

Coupe du Bief Paroux
Coupe des 400 premiers mètres, tirée de 'Gigon et Monnin, 1966, Annales de Spéléologie' et adaptée/modifiée.

Copyright SSF

Copyright © 2008 - Spéléo Secours Français - Tous droits réservés
En cas d'accident spéléo composer le 0800 121 123 (N° vert - appel gratuit)

Vous êtes ici : Accueil Les Secours Les secours effectués 2001-05-17 - Bief-Paroux (Doubs - 25)