Opération de secours

Trou du Motus -(Isère - 38)


Communiqué officiel du Spéléo Secours Français

Mercredi 3 octobre 2012 - 21h30

La dépouille de Thierry Vilatte a été ressortie du Scialet Motus à 18h30 suivie des sauveteurs qui ont contribué à son évacuation. Peu de temps après sa sortie, une cérémonie à son hommage s'est déroulée à une dizaine de minutes de l'entrée du gouffre. Celle-ci a réuni une centaine de spéléologuess. Cette opération aussi complexe sur le plan technique que difficile psychologiquement pour tous les sauveteurs et amis de Thierry est maintenant achevée, et il ne reste plus aucun équipement dans la cavité.

Mercredi 3 octobre 2012 - 10h00

Aujourd’hui 7h00, les premières équipes de sauveteurs étaient au rendez-vous au Col de la Charmette.
Leur engagement a débuté et le cadre d’action est celui d’un vrai secours, avec tous les moyens de logistique et de gestion ainsi que la réquisition de l’ensemble des sauveteurs bénévoles engagés. Le directeur des opérations de secours (M. Rampon) est sur place.

Une dizaine de Gendarmes, CRS et Pompiers sont aussi engagés sur cette opération au côté d’une quarantaine de sauveteurs de la 3SI.

En fin de journée, dès que les opérations d’évacuation souterraines seront achevées, se déroulera une cérémonie pour un ultime hommage à la mémoire de Thierry. Le rendez-vous est fixé au parking du Col de la Charmette.

Mardi 2 octobre 2012 - 10h00

Quelques travaux préparatoires à la remontée de Thierry vers la surface se sont encore déroulés ce jour. Pendant ce temps en base arrière, la 3SI (SSF 38) a œuvré sans relâche à la programmation des équipes et au déroulement horaire de la journée de mercredi au cours de laquelle doit être menée l’évacuation.

Un changement majeur est à relever. Il concerne la coordination de cette opération. En effet, il s’agit de l’application de réquisitions par la préfecture pour la phase d’évacuation : décision annoncée dans le courant de la journée par M. Rampon, directeur de cabinet de la préfecture de l’Isère.

Sur ce point particulier, il est à noter que le Spéléo secours français n’a de cesse, depuis le dimanche 23 octobre (date à laquelle le procureur de la République a confirmé que pour lui l'enquête était terminée et qu'il remettait le corps à sa famille), de déployer son énergie pour que les sauveteurs engagés dans cette opération particulière interviennent sous un statut de personnels réquisitionnés, et nonsous un statut individuel engageant alors leur propre assurance et responsabilité pour une mission « de service public ».

Lundi 01 octobre 2012 - 10h00

 

 

Dès samedi, la cote moins cent mètres a pu être franchie par les équipes de désobstruction qui ont poursuivi le travail. C’est dorénavant le chantier du fond, situé entre les profondeurs de moins cent cinquante et moins cent quatre-vingt mètres, qui a donc pu être entrepris depuis dimanche.

La motivation et la volonté participative des sauveteurs bénévoles engagés est telle que des équipes se sont même relayées durant les dernières nuits écoulées. Dans ce même temps, des équipements secours ont été mis en place dans les portions de la cavité pour lesquelles les travaux de stabilisation et d’élargissement sont maintenant achevés.

Ces équipements techniques permettront aux sauveteurs de remonter en totale sécurité la dépouille de Thierry sur les parties verticales ou semi verticales de cette cavité.

Pour la suite, c’est essentiellement le taux de gaz constamment mesuré et lié aux nombreux tirs réalisés qui permettra alors durant les heures et les jours à venir de déterminer précisément la date et l’heure à laquelle sera programmée l’évacuation vers la surface, soit très probablement mercredi ou jeudi.

 

Jeudi 27 et vendredi 28 septembre 2012 - 13h00

Coupe motus 2

Malgré les fortes pluies qui se sont abattues sur le secteur mercredi en fin de journée, les équipes engagées ont pu continuer leur travail d’élargissement jusqu'à tard dans la soirée sans trop de difficulté.
Jeudi matin, les travaux ont débuté dans la partie de méandre située à la base du P 21 avec de nouvelles équipes qui ont pris la relève. La mise en œuvre d’un système d’extraction des gaz liés aux multiples tirs d’explosifs qui sont opérés à permis le travail de deux équipes de désobstruction simultanées.

Ce vendredi, les avancées sont notables et les dix sauveteurs engagés ce jour sont à l’œuvre dans le secteur des étroitures de la cote moins soixante-quinze mètres.
Les problématiques de ventilation de la cavité deviennent du coup plus complexes et une équipe œuvre en permanence à l’optimisation des flux d’air au regard des travaux menés.

A ce jour, plus de cent sauveteurs ont fait part de leur disponibilité pour intégrer les personnels engagés pour participer à cette opération menée par le spéléo secours de l’Isère (SSF 38).Cette opération et la réactivité qu’elle génère est une nouvelle fois, comme le souligne le Spéléo secours français, un simple témoignage des valeurs et de la force solidaire que portent en eux les spéléologues.

Mercredi 26 septembre 2012 - 12h00

Le chantier se poursuit en dessous de la cote moins trente mètres, mais il risque bien d’être arrêté dans le courant de la journée au regard d’un important passage pluvieux attendu dans l’après-midi.

Mardi 25 septembre 2012 - 12h00

Suite à l’appel à la mobilisation lancé ce week-end par le Comité départemental de spéléologie de l'Isère (CDS 38) et la 3SI (SSF 38) envers l’ensemble des spéléologues du département, les réponses affluent.

A ce jour, plus de soixante-dix spéléologues se sont portés volontaires. Une vingtaine d'entre eux sont titulaires du Certificat de Préposé au tir, une spécialité nécessaire pour permettre les travaux d'aménagement et d’élargissement obligatoires du scialet du Motus.

Dès ce matin, les travaux ont pu débuter grâce aux deux équipes qui se sont relayées dans la journée.

Dimanche 23 septembre 2012 - 20h30

L'opération menée aujourd'hui par une équipe composée de gendarmes, CRS et spéléologues du SSF a permis de dégager le corps de la victime, de le conditionner et de le mettre à l'abri des risques de chutes de pierres ou de crue.

Le procureur de la République a confirmé que pour lui, l'enquête était terminée et qu'il remettait le corps à sa famille qui a demandé à la 3SI (SSF 38) de se charger de sa remontée à la surface.

L'opération sera donc menée dans les prochains jours sous l'égide du CDS 38 et de la 3SI (SSF 38).

Samedi 22 septembre 2012 - 12h00

 

Hier soir, vers 22h00, la victime a pu être rejointe par une première équipe d’intervention qui n’a pu malheureusement que constater son décès suite à l’effondrement d’un bloc. Suite à ce constat, l’opération de secours a été arrêtée dans le courant de la nuit sur décision du Directeur des opérations de secours.

Sous l’autorité de M. le procureur de la République, demain dimanche une nouvelle équipe interviendra auprès de la victime en vue d’envisager dans les meilleurs délais et conditions sa prochaine évacuation vers la surface.

 

Vendredi 21 Septembre 2012 - 23h30

Une opération de secours est déclenchée depuis 19h00 ce soir pour un spéléologue victime de la chute d’un bloc dans un gouffre dénommé «Trou du Motus», localisé sur le massif de la Chartreuse dans le département de l’Isère. Treize sauveteurs du Spéléo secours français de l’Isère (3SI), sont à cette heure engagés sur cette opération.

 

Le Spéléo Secours Français

 


Le spéléo Secours Français (SSF) est une commission technique de la Fédération Française de Spéléologie (FFS).

Il a en charge la mise au point des techniques de sauvetages spécifiques au milieu souterrain et la formation des spéléologues à ces techniques. Entièrement bénévole, cette structure permet de disposer à moindre coût de plus de 3000 sauveteurs hautement qualifiés sur l'ensemble du territoire.

Conventionné depuis 1977 avec le Ministère de l'Intérieur, le SSF assure la direction des opérations souterraines par l'intermédiaire des Conseillers Techniques Départementaux en Spéléologie (CTDS) nommés par les Préfets dans chaque département.

Le SSF a obtenu en 2006 l'agrément de Sécurité Civile au niveau national et international.
Ce sont près de 40 000 heures de formation par an qui sont consacrées aux entraînements de sauvetages souterrains.

Contexte d'intervention


Le SSF intervient en étroite collaboration avec les différents services publics chargés des opérations de secours. Sous l'autorité du Préfet, et en application des plans de secours spécialisés, il organise la partie souterraine du sauvetage.

Les accidents en spéléo


Bien que parfois spectaculaires, les opérations de secours en spéléo sont peu nombreuses au regard du nombre de sorties pratiquées. Ce sont en effet plus de 30000 pratiquants dont 16000 fédérés qui visitent et explorent régulièrement notre sous-sol. Moins de 30 interventions (dont la plupart sont peu importantes) ont lieu chaque année.

La spéléologie en quelques chiffres

  • 30 000 pratiquants dont 16 000 licenciés FFS.
  • 10 000 journées stagiaires avec des stages allant de la découverte aux formations de cadres moniteurs et instructeurs et en passant par des stages scientifiques et topographiques.
  • Plus de 30 kms de patrimoine souterrain découvert en France tous les ans.

Copyright SSF

Copyright © 2008 - Spéléo Secours Français - Tous droits réservés
En cas d'accident spéléo composer le 0800 121 123 (N° vert - appel gratuit)

Vous êtes ici : Accueil Les Secours Les secours effectués 2012-09-21-Trou du Motus - Isère (38)