Opération de secours
Creux de la Litorne (Savoie)

Communiqué officiel du Spéléo Secours Français

Mercredi 21 mai 2014 – 11h30

A 11h05, ce matin, soit après plus de quinze heures d’évacuation, la victime vient enfin d’être ramenée à la surface.
Il reste encore à cette heure une quinzaine de sauveteurs du Spéléo secours français engagés dans la cavité, tous sont en route pour refaire surface dans l’heure à venir avec le matériel et les nombreux équipements déployés pour cette intervention.
Cette opération complexe débutée mardi aura mobilisé près de soixante sauveteurs bénévoles membres du Spéléo secours français pour venir en aide à ce sapeur pompier accidenté.

Mercredi 21 mai 2014 – 07h00

Après trois heures passées au point chaud, mis en place à la sortie de la rivière afin de permettre à la victime de prendre un peu de repos avant de poursuivre son ascension vers la surface, l’évacuation a pu reprendre.
A cette heure-ci, le blessé se trouve en cours d’extraction de la zone des laminoirs au bout de laquelle l’attend de nouveau un point chaud provisoire.
Au-delà de ce point, il restera 3h d’efforts maximum afin que la victime puisse regagner la surface.
59 sauveteurs spécialisés du Spéléo secours français sont engagés sur cette évacuation technique d’un pompier victime d’une chute vers la cote -250m au cours d’une sortie d’entraînement des sapeurs pompiers de la Savoie.

Mercredi 21 mai 2014 – 00h10

La remontée de la victime vers la surface a pu débuter mardi 20 mai à 20h30. La première partie de l’évacuation comprend 1,5 km de rivière, un parcours long sur lequel la victime est assistée dans sa progression et au-delà de laquelle, les sauveteurs du Spéléo secours français ont préinstallé un point chaud, soit un lieu confiné et chauffé permettant de ressourcer rapidement une victime en environnement hostile. Sur ce point intermédiaire de la progression, qui devrait être atteint autour des 1h00 du matin, un nouveau bilan médical sera réalisé. La poursuite de l’évacuation dépendant de l’avis médical du moment, reprendra avec une alternance de verticales, de franchissements de mains courantes et de passages bas ou sinueux. Cette seconde partie de la cavité permettra aux sauveteurs du Spéléo secours français de mieux soulager encore la victime de nombreux efforts par son hissage dans les puits ou son déplacement en civière sur l’ensemble des portions de la cavité qui le permettront.

A cette heure-ci les opérations d’élargissement engagées sont achevées et 59 sauveteurs du Spéléo secours français demeurent engagés sur cette opération aux cotés des services étatiques de secours.

Mardi 20 mai 2014 – 15h30

Une communication a pu être établie en début d’après-midi via le système Nicola (transmission sans fil par le sol) du Spéléo secours français de la Savoie, entre l’équipe médicale parvenue aux cotés de la victime et les sauveteurs du Spéléo secours français positionnés en surface.
D’après le bilan médical remonté au poste de commandement, qui s’avère plutôt favorable, la suite des opérations s’oriente dorénavant vers un réaménagement des obstacles afin d’en faciliter la progression. Ces aménagements permettront une évacuation de la victime assez rapide, appuyée d’une assistance technique et humaine. Plus d’une dizaine de sauveteurs du Spéléo secours français œuvre actuellement à la mise en place de ces aménagements techniques.
Au-delà de la cote -100 m, une longue portion de laminoirs (passages surbaissés) sera franchie au moyen d’une civière dans le but de limiter les sollicitations tant physiques que techniques imposées à la victime.
Pour enfin regagner la surface, il ne restera plus qu’une portion de cavité entrecoupée de passages étroits et techniques, un secteur de la cavité où œuvrent  des sauveteurs du Spéléo secours français spécialisés dans l’élargissement de passages au moyen d’explosif.
A cette heure-ci, une trentaine de sauveteurs spécialisés du Spéléo secours français est engagée sur cette opération aux côtés de gendarmes, CRS et sapeurs pompiers.
Si aucun impondérable ne vient complexifier la suite de cette opération,  l’évacuation pourra débuter dans la soirée et permettre à la victime de regagner la surface dans le courant de la nuit.

Mardi 20 mai 2014 – 11h00

Une opération de secours est déclenchée depuis 3h30 du matin en Savoie pour un sapeur pompier victime d’une chute au cours d’une sortie d’entraînement des pompiers du département. L’accident s’est produit vers la cote -250m dans un gouffre dénommé «Creux de la Litorne», localisé sur le massif des Bauges sur la commune d’Arith. Dès la réception de l’alerte, le Spéléo Secours Français de la Savoie a procédé à l’engagement et au déploiement de ses moyens humains et techniques.
A 9h45, un médecin du SAMU 38 accompagné par une équipe du Spéléo Secours Français de l’Isère et de la Savoie est entré sous terre afin de rejoindre la victime, le contact ne s’effectuera toutefois qu’au bout de plusieurs heures, le cheminement dans cette cavité jusqu’au point de contact étant long et à plusieurs reprises particulièrement étroit. Ce n’est qu’une fois le diagnostic médical établi que la méthodologie et la durée de l’évacuation seront définies par les conseillers techniques du Spéléo secours français de la Savoie en charge de la coordination des opérations souterraines. Vues les difficultés d’accès à la victime, il est évident que c’est une opération de longue durée qui se profile.
A cette heure-ci, une quinzaine de sauveteurs du Spéléo secours français est engagée sur cette opération, une autre quinzaine est en cours de mobilisation ainsi qu’une vingtaine de sapeurs pompiers et six gendarmes.

Le Spéléo Secours Français


Le spéléo Secours Français (SSF) est une commission technique de la Fédération Française de Spéléologie (FFS).

Il a en charge la mise au point des techniques de sauvetages spécifiques au milieu souterrain et la formation des spéléologues à ces techniques. Entièrement bénévole, cette structure permet de disposer à moindre coût de plus de 3000 sauveteurs hautement qualifiés sur l'ensemble du territoire.

Conventionné depuis 1977 avec le Ministère de l'Intérieur, le SSF assure la direction des opérations souterraines par l'intermédiaire des Conseillers Techniques Départementaux en Spéléologie (CTDS) nommés par les Préfets dans chaque département.

Le SSF a obtenu en 2006 l'agrément de Sécurité Civile au niveau national et international.
Ce sont près de 40 000 heures de formation par an qui sont consacrées aux entraînements de sauvetages souterrains.

Contexte d'intervention


Le SSF intervient en étroite collaboration avec les différents services publics chargés des opérations de secours. Sous l'autorité du Préfet, et en application des plans de secours spécialisés, il organise la partie souterraine du sauvetage.

Les accidents en spéléo


Bien que parfois spectaculaires, les opérations de secours en spéléo sont peu nombreuses au regard du nombre de sorties pratiquées. Ce sont en effet plus de 30000 pratiquants dont 16000 fédérés qui visitent et explorent régulièrement notre sous-sol. Moins de 30 interventions (dont la plupart sont peu importantes) ont lieu chaque année.

La spéléologie en quelques chiffres

  • 30 000 pratiquants dont 16 000 licenciés FFS.
  • 10 000 journées stagiaires avec des stages allant de la découverte aux formations de cadres moniteurs et instructeurs et en passant par des stages scientifiques et topographiques.
  • Plus de 30 kms de patrimoine souterrain découvert en France tous les ans.

Copyright SSF

Copyright © 2008 - Spéléo Secours Français - Tous droits réservés
En cas d'accident spéléo composer le 0800 121 123 (N° vert - appel gratuit)

Vous êtes ici : Accueil Les Secours Les secours effectués 2014-05-20-Creux de la Litorne - Savoie